Contactez nous

         

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

BLOG

 

 

COUPE DE BRUXELLES 2016

Riccardo Damico

TKD VERVIERS s’est déplacé ce weekend à la Coupe de Bruxelles 2016 avec Julien et Frédéric qui ont représenté fièrement les couleurs du club et de Verviers !

Grâce à la bonne humeur et aux bonnes blagues de Julien et Frédéric, les longues heures d’attente sont passées plus agréablement, la concentration et l’envie de chacun étaient au rendez-vous et a fini par payer !

Nous avons eu l’honneur de rencontrer 3 athlètes professionnels dont 2 qui ont porté fièrement les couleurs de la Belgique aux jeux olympique de RIO : Jaouad Achab (champion du monde), Si Mohamed Ketbi (vice-champion du monde) et Mourad Laachraoui (champion d’Europe).

Petit résumé des combats :

Julien a bien géré son combat mais a éprouvé des difficultés au corps à corps. Sa volonté lui a permis de gagner au point en or avec un score antérieur de 8-8. On sait son programme pour les prochains entraînements :-)

Pour Frédéric, la victoire a été plus facile, mais il a tenté des techniques afin de s’enrichir au maximum. Le combat a été arrêté aux 2ième rounds car il y avait une différence de plus de 12 points. Il gagne son combat sur le score de 22-2 avec quelques beaux « Bandé tollyo tchagui :-)  » 

Pour cette compétition, il n’y a pas eu de final pour Julien et Frédéric car ilstombaient encore ensemble et on a préféré éviter les blessures etrentrer un peu plutôt de cette longue journée !

Prochaine compétition : INTERCLUB TKD VERVIERS LE 03/12/16 !

Stage avec MAîTRE KIM 7 DAN KKW 22/10/2016

Riccardo Damico

Ce Samedi 22/10/2016: Julien,Frédéric, Joon, Etienne, Yanis , Nicolas, Anaelle et Evan ont participé au stage donné par Maître KIM 7 DAN KKW. Ce stage donné avec passion a été très enrichissant à tous les points de vues. l'énergie, la sagesse et l'expérience de Maître Kim étaient au rendez-vous pour faire bouger TKD VERVIERS, on remet ça bien très bientôt! 

STAGE ABFT: JUMP DES GRADES

Riccardo Damico

Quarante-quatre candidats ceintures noires sont inscrits pour l’examen « jump » du 24 avril 2016. Cet examen unique dans l’histoire de l’ABFT permettra à des pratiquants réguliers de taekwondo de récupérer leur garde qu’ils auraient réellement du avoir s’ils avaient présenté et réussi leur examen dans les temps. Pour une grande partie de ces candidats, ils ont fait passer leur responsabilité de dirigeants sportifs avant leur propre carrière au moment où ils devaient passer un nouveau grade. Le temps a passé, ils ont continué à être actifs dans leur club et leur fonction sans se présenter devant le jury dan.

Les membres du jury emmenés par Alain J. Decamps (7ème dan) sont clairs,  il n’y aura pas d’évaluation de complaisance, en un mot pas de traitement de faveur ! Les épreuves présentées sont les mêmes que dans la filière classique. Pour ceux qui passeront plusieurs grades, le programme au complet sera présenté.

Pour se présenter à l’examen, il fallait remettre un dossier d’inscription complet en 2015 reprenant l’historique de sa pratique et donner les raisons pour lesquelles le candidat n’a pas passé ses grades régulièrement. Il faut aussi participer à deux séminaires ceintures de trois heures spécialement dédiées à la préparation de l’examen jump. Au cours de ces séminaires, les membres du jury peuvent vérifier si le candidat s’entraîne régulièrement.

Ce samedi 27 février, 38 ceintures noires ont participé au quatrième séminaire ceinture noire spécial « jump ». Le prochain et dernier séminaire dédié au jump se déroulera à Anderlecht le 17 avril 2016. Ce sera la dernière occasion d’obtenir l’avis du jury avant l’examen. Les membres du jury y seront comme à chaque fois impartiale et jugeront en âme et conscience. Nicolas Danneau (7ème dan) rappelle que « jouer n’est pas gagner » : entendez par là, qu’il ne suffit pas d’être inscrit pour réussir !  Les candidats devront être à leur meilleur niveau sous peine d’être déçu.

Stage avec Maître Om Jae Yong ainsi que Maître Ahn Jae Roh

Riccardo Damico

Le club Jung Jin ASBL organise un stage itinérant à travers la Belgique francophone du 6 au 17 février.

Vous y retrouverez Maître Om Jae Yong, champion du monde Poomse et instructeur Poomse au Kukkiwon ainsi que Maître Ahn Jae Roh, 8ème Dan et coach-chercheur à la WTF.

stage_maitre.jpg

Très bon stage organisé par le club Jung Jin ASBL! Ce stage a pu nous permettre d'aller chercher de la précision grâce aux deux grands maîtres (Maître Om Jae Yong et Maître Ahn Jae Roh). Celà nous a permit de voyager au cœur de l'ambiance rigoureuse coréenne... Merci aux organisateurs et spécialement à Aurore pour les nombreuses traductions. Je remercie également le dévouement des parents! Passez une bonne semaine de vacances de carnaval!


Saint Nicolas 2015

Riccardo Damico

Saint Nicolas a de nouveau eu la gentillesse d'offrir aux élèves des différents groupes (petits et moyens), un petit présent pour les récompenser de leur participation régulière et leur motivation durant les différents cours et activités.


Entrainement provincial de Liège "combat"

Riccardo Damico

Ce dimanche 29/11/2015, 17 membres de TKD Verviers ont participé à l'entraînement "combat" provincial de Liège. Ces entrainements permettent d'améliorer leurs propres capacités physiques et tactiques en combat ainsi que de pouvoir travailler et faire connaissance avec d'autres pratiquant de cette même discipline.

Bravo pour leur persévérance!

Nous tenons également à remercier l'investissement des parents ainsi que leur présence à cet évènement!

Formation: Animateurs 2015

Riccardo Damico

Félicitations à Aranka, Sandy et Nicolas pour leur participation à  la deuxième formation des animateurs organisée par l'ABFT.

Grâce à cette formation, ils pourront aider et gérer des groupes ainsi qu'apporter une aide importante pour le bon déroulement de certains cours et tout cela en appliquant des méthodes pédagogiques actives.

Encore toutes nos félicitations pour leur enthousiasme et leur envie de progresser dans le Taekwondo!

COUPE DE ANS 2015

Riccardo Damico

 

Ce dimanche 25 octobre 2015, TKD VERVIERS a participé à la coupe de Ans. Les 7 compétiteurs présents ont connus une première expérience très enrichissante qui leur a permis de pouvoir mettre en pratique ce qu’ils voient au cours et découvrir le monde de la compétition.

Voici un résumé de leurs parcours :

·      Mossab en – de 29Kg a été très combatif en travaillant bien les déplacements et enchaînements, il a montré des facettes qu’on ne voyait pas souvent à l’entrainement (combativité et concentration) ce qu’il a pu et dû appliquer en combat ! Il gagne son premier combat et perd en demi final face à un adversaire avec plus d’expérience !

·      Tarek en – de 45 Kg, pour sa deuxième compétition a très bien travaillé et a pu montrer également des bonnes choses en attaque comme en contre attaque ! Il perd contre un bon adversaire qui termine deuxième de la compétition !

·   Dimitri en – de 52Kg, gagne la compétition grâce à sa combativité et sa persévérance, il n’a rien lâché pendant ces 2 combats et les a gagné grâce à sa volonté.

·      Wassila en – de 52 Kg, n’avait malheureusement pas de partenaire mais on a pu organiser un match amical ce qui lui a permis de pouvoir prendre de l’expérience.

·    Imran en – de 45Kg, a fait un bon combat mais n’a pas su se relâcher et a commis pas mal de fautes, ce qui lui fait perdre son combat. Sa combativité a été parfaite, il lui restera à corriger ses erreurs et apprendre à se relâcher ! mais sa prestation par rapport à sa première compétition était très bonne !

·     Hajar en – de 48 Kg, a fait un bon combat mais perd contre un adversaire avec beaucoup plus d’expérience et s’est blessée au pied au milieu du deuxième round et a dû abandonner.

·    Nisrine en - 52 Kg, malheureusement, son adversaire n’était pas au RDV et n’a pas pu avoir de match amical.

Grâce à votre participation,  motivation et courage, le club revient d’Ans avec 3 médailles d’or, une d’argent et une de bronze ! Encore BRAVO !!!

Je remercie également les Parents pour leurs encouragements et leurs patiences dans ces très longues journées!

Les compétitions de combats

Riccardo Damico

Principes :

Les compétitions de combats sont soumises à des règles strictes. Les coups de poings au niveau du visage, les coups de pieds en dessous de la ceinture sont interdits, comme tenir sont adversaire ou lui retenir la jambe. En Taekwondo, le but est de marquer le plus grand nombre de points : Une touche du poing au plastron = 1 point, une touche direct du pied au plastron = 1 points, une touche du pied au plastron avec rotation du corps = 3 points, une touche direct du pied à la tête = 3 points, une touche du pied à la tête avec rotation du corps = 4 points. Une pénalité =-0,5 points et une sanction -1 point. Le combattant qui totalise -4 points de pénalités est déclaré vaincu. Le combattant ayant créé un écart de 12 points à l'issue du second round est déclaré vainqueur. Les combats se gagnent aux points, mais également par K.O. L'aire de combats mesure 8 x 8 m. L'utilisation de plastrons électroniques pour le comptage des points est apparue en 2008 et est désormais adoptée pour la plupart des compétitions. Il existe deux types de plastrons électroniques, les plastrons de marque "DaeDo"  (retenus pour les compétions) et ceux de marque "Lajust". Ces plastrons se différencient par leur design, mais également par leur technologie. Les plastrons sont munis de capteurs sur leur surface et les "pitaines", protections de pieds, sont munies de capteurs placés sur le dessus du pied et au niveau de la voute plantaire. Les points au plastron sont comptabilisés lorsque les capteurs entrent en contact. Les coups de pieds au casque, ainsi que les coups de poings au plastron, sont validés par trois juges de coins (au moins deux juges sur les trois doivent valider le point pour qu'il soit comptabilisé). Les coachs peuvent émettre une réclamation lorsqu'ils estiment qu'une touche au visage ou une pénalité n'a pas été comptabilisée, ou encore lorsqu'ils contestent une touche de l'adversaire. Pour cela, il bénéficient d'une carte (de la couleur du combattant) qu'ils remettent à l'arbitre central pour faire intervenir l'analyse vidéo. La carte sera rendue au coach si la réclamation aboutie.  Si la réclamation n'aboutie pas, la carte sera conservée par les juges et le coach ne pourra plus effectuer de réclamation. En cas d'utilisation de plastrons "secs", l'arbitrage est composé de quatre juges de coins qui valident les points et d'un arbitre central. Les compétiteurs doivent porter un Do-bok blanc avec un col noire pour les ceintures noires, un col blanc pour les keups (ceintures en dessous de la noire) et rouge et noire pour les pooms (dernier niveau avant la ceinture noire pour les moins de seize ans), la ceinture correspondant à leur grade, ainsi que les protections réglementaires.

LE ROLE DU COACH

Riccardo Damico

 
TKD Compétition Ans-197.jpg
 

Introduction

Le coach est celui (ou celle) qui accompagne le combattant lors d'une compétition. Il ne s'agit pas d'un dirigeant élu mais d'un technicien, en général d'un enseignant ou d'un ancien compétiteur. Il doit être majeur, et licencié pour la saison en cours. Il est chargé de l'accompagnement du combattant pour la durée de la compétition, mais son rôle est pluriel et ses responsabilités multiples. Il doit donc bien connaître les règlements fédéraux et les règles d'arbitrage.

Avant le combat

Il doit choisir parmi les événements du calendrier ceux qui conviennent à son compétiteur en tenant compte du niveau des compétitions et des capacités de l'élève - un débutant en compétition ne doit pas découvrir le combat lors d'un open international. Lorsqu'une date est choisie, il doit prévoir : les inscriptions, les déplacements, l'hébergement, etc. 

Il doit verifier que le compétiteur possède des papiers d'identité sportive et officielle en règle et que son poids correspond à celui de la catégorie où il est inscrit. Il doit également prévoir l'organisation de la journée (réveil, ordre de passage, échauffement, matériel, nourriture, etc.)

Pendant le combat

Il doit accompagner le combattant à l'aire de combat qui lui a été indiquée après être passé à la table de contrôle. Sa tenue doit être adaptée, survêtement et chaussures de sport (et pas dobok ou de jean). Il doit avoir avec lui une petite trousse de matériel utilitaire : serviette, bouteille d'eau, premiers soins (sparadrap, élastoplaste), bombe réfrigérante, chronomètre. 

Il doit rester assis pendant les phases de combat et il ne peut se lever qu'à l'appel de l'arbitre ou à la fin du round. Il ne doit pas gesticuler, crier, apostropher les juges-arbitres ni les combattants. Il ne doit pas avoir d'attitude ou de comportement déplacés, incorrects ou antisportifs, incompatibles avec la pratique du Taekwondo. Il ne peut pénétrer sur l'aire de combat qu'à la demande de l'arbitre central pour un soin rapide ou un réglage de matériel. 

Il doit observer et comprendre le combat, c'est-à-dire relever les points forts et les points faibles de son combattant afin de lui
donner les meilleurs indications pour gagner. Pendant les 30 secondes de repos, il doit le rafraîchir (et le soigner si besoin) rapidement tout en lui donnant des conseils pour l'aider.

Après le combat

Il doit accepter la décision des juges et ne pas manifester ses émotions (satisfaction ou déception). En cas de désaccord, il peut porter une réclamation écrite, payante, dans les dix minutes qui suivent ; il doit alors préciser les raisons pour lesquelles il conteste le résultat. La vidéo ne peut constituer un élément de contestation. 

Il doit
raccompagner le combattant hors de l'aire de compétition et le réconforter si besoin est. Il doit passer à la table pour dire le résultat en cas de victoire et récupérer le passeport après le combat. Pendant le temps d'attente avant le combat suivant, il doit organiser la récupération et la préparation mentale du combattant. 

Lors du prochain cours en club, il doit tirer les conclusions de cette nouvelle expérience que vient forcément d'acquérir le compétiteur. Il peut pour cela utiliser la vidéo des combats afin de
mettre en évidence les qualités à exploiter et les défauts à corriger. Il doit alors proposer au compétiteur un travail (sur le long terme) technique et tactique adapté à sa marge de progression afin qu'il puisse aborder la prochaine compétition en étant plus fort.

Conclusion

Un bon compétiteur n'est pas forcément un bon coach. En effet pour être un bon coach, il faut connaître l'éthique sportive et le fair-play, sans lesquels une compétition peut facilement dériver vers des abus. Le coach ne doit jamais oublier qu'il participe à l'élaboration de l'image de marque de sa discipline sportive. Il doit donc toujours avoir une attitude et une conduite exemplaires car il est avant tout un guide pour le combattant